Lavera : Un peu d’éthique dans mes cosmétiques

Lavera : Cosmétiques inspirés par la nature et non-testés sur les animaux

La publicité Lavera : une belle annonce

Lavera signe une belle campagne print ventant le fait qu’elle n’utilise pas les animaux pour tester leurs produits cosmétiques.

Hop-Hope-actus-Lavera-cosmétique-animaux

Belle ? Parce qu’efficace

Exit les belles blondes ou brunes au regard aguichant et perçant. Lavera casse les codes du marché avec un œil tout aussi attirant, celui d’un léopard.

Un œil parfaitement dessiné par la nature avec une paupière noire marquée. Un noir qui souligne et sublime un peu plus l’œil de l’animal.

Alors si les personnes sont, de loin, ce qui attirent le plus l’œil des consommateurs soumis à une publicité, les animaux sont juste derrière.

A parier, qu’en feuilletant un « ELLE » ou un « Cosmo », cette annonce capte les yeux endormis de la lectrice.

Endormis ?

Feuilletant son magazine à la recherche du dernier look, accessoire ou news, la lectrice évolue dans un univers aux codes bien définis. Femmes sophistiquées et apprêtées, environnement luxueux et dépouillé de tout superflu…se succèdent page après page.

Et d’un seul coup, un regard perçant, envoutant…Celui d’un léopard.

Mais que vient-il faire dans mon magazine ?

Le sujet même de la publicité questionne la lectrice et vient la perturber dans son feuilletage…

 

Belle ? Parce qu’engagée

Perturbée, à plus d’un titre, Lavera vient pointer du doigt un sujet sensible : les tests des produits cosmétiques réalisés sur les animaux.

L’accroche vient souligner de manière fine et intelligente, l’engagement de la marque : « Getting inspire dis the only thing we use them for » (être inspiré par les animaux et bien la seule chose pour laquelle nous les utilisons »

Nous voilà, en train de divulguer un message « alarmiste » pendant une activité de détente. De quoi questionner et faire prendre du recul !

Suis-je aussi accroc à une marque pour continuer à cautionner ces horreurs ?

Bon évidemment, le message est distillé loin du point de vente et celui-ci se sera surement évanoui lors du prochain achat…Mais le chemin se fait et quelques-unes commenceront à modifier leur comportement d’achat, avec plus de responsabilité.

Mais doit-on croire les marques qui se vantent de cela ?

Petit point sur les tests réalisés sur les animaux

Que dit la loi ?

Depuis 2013, l’Union Européenne interdit tous les tests sur les animaux dans l’industrie cosmétique.

Mais pourquoi en parle-t-on encore alors ?

Parce que comme toute réglementation, il existe de nombreuses subtilités (ne faisons pas simple, restons compliqués).

En fait la réglementation stipule qu’il est interdit de mettre sur le marché un NOUVEAU produit testé sur les animaux après mars 2013, y compris les produits importés.

MAIS, et c’est là que ça devient intéressant, la directive ne concerne que les composants qui sont utilisés EXCLUSIVEMENT à des fins cosmétiques.

Vous l’avez compris, un ingrédient qui a des usages multiples et surtout multi-secteurs n’est pas concerné par la loi. Ainsi, les parfums, les solvants, les conservateurs ou autre polymères utilisés dans le secteur de la pharmacie, de la chimie ou de l’agroalimentaire peuvent toujours être testés sur nos chers animaux sans pour autant interdire aux marques utilisatrices de clamer haut et fort l’inverse.

Et ce n’est pas tout, les tests sur animaux peuvent être autorisés s’ils sont effectués pour garantir la sécurité des personnes exposées dans le processus de fabrication.

Merci la loi, ça y est, nous sommes tous perdus.

Où en est-on ?

Malgré une décision supplémentaire de l’Union Européenne, le 21 septembre 2016, les chiffres révélés par l’association PETA (People for the Ethical Treatment of Animals = Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux) restent alarmant.

Chaque année, plus de 2,2 millions d’animaux en France subiraient encore des tests de laboratoires cosmétiques et pharmaceutiques.

Plus de 250 marques de cosmétiques ont encore recours à ces pratiques.

Et ailleurs dans le monde ?

Pour les bons élèves :

La Norvège, l’Israël et l’Inde viennent d’interdire complétement ces pratiques, jugées honteuses et barbares.

Les États-Unis sont en train de finaliser une loi similaire.

Et même la Chine, a interdit depuis 2014 les tests sur les animaux dans le domaine de la cosmétique (mais seulement si les produits sont fabriqués sur son territoire – nouvelle possibilité de contourner)

Bref, vous l’aurez compris, difficile de s’y retrouver mais nous ne pouvons nier que nous avançons dans le bon sens.

Il existe même, comme toujours, des marques engagées qui vont bien au-delà des cahiers des charges en proposant des cosmétiques « durables et respectueuses de l’environnement ».

Comment trouver ces produits ?

Un premier signe : Les labels

Les labels (types Ecocert®, Cosmebio®…), vous assure que le produit acheté a été fabriqué par une société européenne qui s’engage contre ce type d’expérimentation. Ces labels veillent également à ce que les matières premières utilisées ne soient pas testées sur les animaux.

Un petit lien pour mieux comprendre les labels :

https://www.biotyfullbox.fr/cosmetique-bio/actualite-bio/labels-bio/

Il existe aussi des labels spécialement conçus pour cette problématique, une manière de s’assurer que vos cosmétiques n’ont pas torturé les souris, rats, hamsters, lapins, chats, chiens et autres singes, volailles, poissons et chevaux…

Une liste non exhaustive (mais une liste quand même) :

  • One voice
  • « Cruelty-free » et « vegan & cruelty-free » de PETA,
  • CCF (Choose Cruelty-free)

Plus d’infos, la liste PETA des produits qui ne réalisent pas de tests sur les animaux :

http://stoptestsanimaux.canalblog.com/archives/2013/07/21/27682020.html

Des labels, des labels mais…

Il existe aussi des marques TOTALEMENT respectueuses et non labellisées.

Et oui obtenir un label coute cher et prend énormément de temps. Certaines marques très engagées et nouvelles n’ont pas encore eu les ressources pour obtenir ces précieux macarons.

Alors comment les reconnaître ?

Attention, nous sortons du sexy !

Il faut lire la liste des ingrédients…

Et là je vais vous donner une petite adresse en OR, un site où il suffit de noter un mot ou quelques lettres du composant que vous recherchez et le site se chargera de vous dire si celui-ci est très bien ou fortement déconseillé.

La vérité sur les cosmétiques :

https://laveritesurlescosmetiques.com/

Découvrez tout le savoir-faire de l’agence en cliquant ici

Et découvrez notre philosophie.

Écrire un commentaire